Présentation
Agenda
Activités ouvertes
Activités réservées
Evénements amis
> Conférence CEFRI CG JUNG
> Violences intrafamiliales
> Formation Jeu de Sable
La SBPA publie
A découvrir
Sites amis
Règles et statuts
Cursus candidats
Liste des membres
Contacts
Evénements passés
Rechercher dans le site :
> Recherche avancée

Vous êtes ici : Evénements amis > Conférence CEFRI CG JUNG
De l’anthropologie ternaire corps, âme, esprit
au processus dindividuation de CG Jung
Pour tous les détails, veuillez consulter le site du CEFRI CG Jung

30 septembre à 9h30
L’histoire chrétienne du paradigme anthropologique « Corps, Ame, Esprit »

Comment, à l’aide de quels mots et de quelles tournures l’anthropologie ternaire « corps, âme, esprit » se dit-elle dans le Nouveau-Testament et les textes des Pères des deux premiers siècles? Comment et pourquoi l’Eglise et l’Université ont choisi, notamment à partir du concile de Trente, de ne plus considérer comme essentielles à la définition de l’homme, que le corps et l’âme, le physique et le mental? Telles sont les deux questions qui seront examinées lors de cette conférence.

30 septembre à 14h
Maurice Zundel et Nicolas Berdiaev ou l’anthropologie ternaire aujourd’hui

Paul VI, qui connaissait bien Maurice Zundel (1897-1975), dira de lui, qu’il « l’a toujours tenu pour un génie, génie de poète, génie de mystique, écrivain et théologien, et tout cela fondu en un, avec des fulgurations ». D’autre part, la vision de l’homme propre au grand philosophe russe Nicolas Berdiaev (1874-1948) fut reçue par les plus grands penseurs européens de son temps (E. Husserl, J. Maritain, E. Mounier, …) comme l’une des plus profondes du XXe siècle. Tous deux surent retrouver et expliquer avec une clarté sans égale les fondements de l’anthropologie ternaire qui affirme que l’homme est tissé de trois composantes : le corps, l’âme et l’esprit.

01 octobre à 9h30
Réflexions sur les rapports liant l’anthropologie ternaire du premier christianisme et le processus d’individuation de C.G. Jung

La metanoïa, l’éveil à l’esprit, la « seconde naissance », tels que les comprenait le christianisme des origines, et la dialectique du Moi et du Soi, le processus d’individuation, tels que les comprenait C.G. Jung, relèvent-ils d’une même expérience et, par delà, d’une même conception de Dieu et de la condition divine, de l’homme et de la condition humaine? Question délicate que la présente conférence se propose d’éclairer à l’aide de réflexions suggestives.




© NovaVela - Réalisation web : arobe.be, 2009-2017, page modifiée le 28-08-2017 15:32